Accéder au contenu

Au college Gaston Serpette, on mange Bio !

Actualité - 14/12/2012

Au college Gaston Serpette, on mange Bio !

Le restaurant scolaire du collège Gaston-Serpette expérimente le bio avec le soutien du conseil général. Et propose un projet pédagogique en direction des élèves.

Midi au collège Gaston-Serpette. L'animatrice de Manger Bio 44 épluche et découpe carottes, betteraves, pommes et poires. Il y a même du pâtisson. Que les élèves vont retrouver au menu du restaurant scolaire, mêlé aux pommes de terre du hachis parmentier ! Les élèves sortent de cours et c'est la ruée sur l'apéro ! « C'est grave bon ! On peut aussi manger la peau du pâtisson ? »

Ici, les enfants ont une notion du bio. Nicolas, Adrien, Marc et Wassim connaissent même le mode de culture : « Dans le bio, il n'y a pas d'OGM. » Ils parlent tous de l'expérience des rats nourris aux OGM, récemment médiatisée. « Ça fait un peu peur quand même. » Ils ont des notions de goût : « Les légumes bio, on sent mieux leur goût, et puis il y a moins de sel que si c'est tout prêt. » Et aussi des notions économiques : « Le bio, c'est quand même un peu plus cher. En ce moment, c'est la crise, alors on n'en mange pas trop à la maison. »

Une démarche engagée il y a trois ans

Depuis 3 ans, le restaurant scolaire travaille le bio sous la houlette du chef cuisinier, Alain Caillebote. « La motivation des équipes techniques est essentielle. Travailler le bio, c'est modifier le fonctionnement de l'équipe de cuisine et plus de travail à la plonge », insiste Nelly Thomines, gestionnaire.

Ici, c'est fromage blanc en coupelle pour moins de déchets, pain bio, poisson frais acheté au Min, carottes et salades bio, du potage et du fromage à la coupe. « Jusque-là, on a avancé petit à petit, on a évalué et vérifié que l'on pouvait faire tenir cette démarche dans notre budget contraint. » Un budget qui doit s'équilibrer avec la participation des parents à hauteur de 3 € par repas.

Aujourd'hui, le collège passe à la vitesse supérieure. Il participe avec 23 autres collèges à une expérimentation du conseil général.

Une plate-forme proposée par le Groupement des agriculteurs bio et Manger Bio 44 permet de passer une commande unique avec garantie d'approvisionnement. Le collège affiche déjà 25 % de produits bio dans ses menus et vise les 40 % en juin prochain.

Durant l'année, les élèves vont être sensibilisés par des visites de fermes, interventions d'une diététicienne et reportage photo dans la cuisine du collège. Un projet qui engage restaurant scolaire, enseignants et assistants d'éducation.

Il est 13 h 15, les caisses de légumes sont vides. L'animatrice revient dans un mois : au menu, dégustation de fromage avec les correspondants anglais